Cuivres (Quintettes, avec percussions)

OEUVRE CUIVRES ROYAUX

1 titre, quintette de cuivres et timbales : conducteur et parties séparées

Quatre transcriptions, pour quintette de cuivres et timbales, d’œuvres de Lully et Haendel, par Philippe Oprandi. Niveaux : 1er/2e cycles. Durée : 4’49’’.
à partir de 9,20 €
+ -
En Stock  En Stock

Compositeur : OPRANDI Philippe

Points Fidélité : 10 points

 Envoyer la fiche  Envoyer la fiche   Imprimer la fiche  Imprimer la fiche


Titre : "Cuivres royaux".
Transcription pour quintettes de
cuivres et timbales.
Compositeurs : Jean-Baptiste Lully
et Georg Friedrich Haendel.
Auteur de la transcription : Philippe Oprandi.
© 2006 Editions Pierre Lafitan.
Niveaux : préparatoire à
élémentaire (1er/2e cycles).
Durée totale : 4’49’’.
Numéro cotage : P.L.1638.
Code produit : CVRX.
N° EAN : 9790232216386.
Code tarif : MR.

Instrumentation :
Trompette sib 1, trompette sib 2, cor en fa, trombone, tuba, timbales.
(Possibilité de remplacer, sur demande, les parties de trompettes sib par des trompettes en ut, le cor en fa par un saxhorn alto mib et le tuba par un saxhorn basse ou euphonium sib – clé de fa ou clé de sol).

Détail des œuvres :
"Cuivres royaux" retrace toute la magnificence du "Grand Siècle". L’œuvre comprend quatre pièces : une de Jean-Baptiste Lully (le menuet, extrait du "Bourgeois Gentilhomme", durée 36 secondes) et trois de Georg Friedrich Haendel, extraites de sa "Musique pour les feux d’artifice royaux" : le menuet n° 1 (durée 1’12’’), le menuet n° 2 (durée 1’12’’), et la "Réjouissance" (durée 1’49’’).
Ces pièces – notamment la "Musique pour les feux d’artifice royaux", conçues, à l’origine, pour hautbois, basson et cor – conviennent particulièrement aux cuivres. Leur éclat est rehaussé par le talent d’arrangeur de Philippe Oprandi.
Les quatre pièces, d’une durée totale de 4’49’’ sont regroupées sur la même partition.
L’œuvre comprend un conducteur de 12 pages et six parties séparées de 2 pages chacune.

Mode de livraison :
Téléchargement ou livraison postale.

Si vous choisissez le mode "téléchargement", vous recevez dans votre boîte e-mail – dès la validation de votre règlement - un lien vous permettant de télécharger le fichier PDF de l’œuvre "Cuivres royaux" ainsi que le fichier PDF de la facture, qui prouve la légalité de la transaction.
Le fichier PDF de l'oeuvre "Cuivres royaux" comprend : 1 page de garde, le conducteur (12 pages), la partie de trompette sib 1 (2 pages), la partie de trompette sib 2 (2 pages), la partie de cor en fa (2 pages), la partie de trombone (2 pages), la partie de tuba (2 pages) et la partie de timbales (2 pages). Soit 25 pages au total, format A4. Le poids du fichier PDF est : 246 Ko.
Par ailleurs, vous recevez en cadeau, dans le même lien, le fichier sonore intégral de l’œuvre "Cuivres royaux" (format MP3, poids 2,01 Mo).

Si vous choisissez le mode "livraison à domicile", vous recevez dans votre boîte aux lettres, dans les trois jours ouvrables (sous réserve du bon fonctionnementde la Poste), la partition imprimée de l'œuvre "Cuivres royaux", protégée dans une enveloppe cartonnée. Elle comprend : 1 couverture de couleur rouge (sur papier de 170 grammes), avec, à l'intérieur, le conducteur sur 3 livrets de 4 pages chacun, agrafés à la couverture et, glissées au milieu du conducteur : les parties de trompette sib 1, trompette sib 2, cor en fa, trombone, tuba, timbales (sur 1 livret de 4 pages chacune, dont 2 pages de musique pour chaque partie).
Poids total de la partition avec l’enveloppe cartonnée : 260 grammes.

Documentation sur les œuvres :

Le menuet est une danse traditionnelle de la musique baroque, à trois temps et à mouvement modéré, gracieuse et noble. D’un point de vue formel, le menuet comporte deux sections avec reprise chacune. C’était une des danses préférées de Louis XIV et de sa cour.

"Le Bourgeois gentilhomme" est une comédie-ballet en cinq actes en prose de Molière, représentée pour la première fois le 14 octobre 1670, devant la cour de Louis XIV, au château de Chambord, par la troupe de Molière. La musique est de Jean-Baptiste Lully, les ballets de Pierre Beauchamp et les décors de Carlo Vigarani. Elle incarne le genre de la comédie-ballet à la perfection et reste même l'un des seuls chefs-d'œuvre du genre en regroupant les meilleurs comédiens et musiciens du temps.

La "Musique pour les feux d’artifice royaux" a été composée en 1749 par Georg Friedrich Haendel, pour les festivités en l'honneur du traité d’Aix-la-Chapelle. C'est le pendant de la célèbre "Water Music" écrite précédemment par ce même compositeur.
La répétition fut suivie par une foule nombreuse (près de 12 000 personnes). La représentation officielle du 27 avril fut cependant marquée par un incendie d'un petit bâtiment du Green Park de Londres, provoqué par les fameux feux d'artifice.
Conçue initialement pour près de 100 instrumentistes (hautbois, bassons, cors et cordes), Haendel en réduisit l'effectif en supprimant les cordes à la demande du roi George Ier. L’œuvre comprend cinq mouvements : "Ouverture", "Bourrée", "La Paix", "La Réjouissance", "Menuets I/II".

» Soyez le premier à donner votre avis sur ce produit !

Pour pouvoir déposer un commentaire, vous devez vous identifier sur le site
Pour cela, accédez à l'espace Mon compte en cliquant ici